L’AOPS dresse le bilan de ses vingt ans d’existence

388

L’Association des Oeuvres Privées de Santé (AOPS) se prépare à célébrer son vingtième anniversaire, le 2 avril prochain. C’est le moment d’évaluer le long chemin parcouru au service des institutions membres et de la population. L’AOPS qui affirme avoir atteint en partie les objectifs fixés se propose de renforcer ses structures pour mieux répondre aux défis de l’heure.Vingt ans, 240 mois ou 7300 jours, c’est beaucoup. Pendant tout ce temps, l’Association des Oeuvres Privées de Santé dit avoir accumulé un certain nombre d’expériences dans la vie associative. Et le plus grand défi relevé par l’AOPS, selon son directeur général le docteur Philippe Hirch, est de parvenir à se maintenir en vie. En partenariat avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), les bailleurs de fonds internationaux et les associations membres, l’AOPS est arrivée à influencer les indicateurs de santé dans le sens d’une amélioration. Mais, vu l’immensité de la tâche, Phillipe Hirch croit qu’il reste beaucoup à faire, à commencer par le renforcement des structures de l’organisation à travers les neuf départements géographiques du pays. Mais, quelque soit la volonté ou la détermination affichée, sans un environnement facilitant l’éxécution des stratégies développées et encourageant les bailleurs de fonds internationaux à intervenir sur le terrain, un changement durable n’est pas à espérer. A ce niveau, le directeur général de l’AOPS reconnait que la crise politique actuelle a des impacts négatifs sur le secteur santé. Crise politique ou pas, l’AOPS ne dépend pas uniquement des bailleurs de fonds internationaux. Au tout début, les activités de l’Association des Oeuvres Privées de Santé étaient financées totalement par l’USAID. Actuellement, l’organisation reçoit des fonds notamment de l’UNICEF, du FNUAP pour gérer des projets importants. L’AOPS gère entre 2 et 3 millions de dollars l’an, a indiqué le docteur Hirch. Et depuis 1982, jamais la gestion de cette administration n’a été mêlée à une affaire de corruption, affirme-t-il en mettant en évidence les résultats des commissions d’audit indépendantes. L’Association des Oeuvres Privées de Santé a été créée le 2 avril 1982 sur l’instigation du ministère du MSPP avec le support de l’USAID. Sa mission est d’améliorer l’accès de la population haïtienne aux soins de santé de qualité en harmonisant les interventions des institutions membres et en promouvant la collaboration entre elles et les autres secteurs de développement. Cette organisation à but non lucratif regroupe une centaine d’institutions du secteur privé philantropique de santé.

Publicité