Lavalas tourne le dos au maire de Hinche

271

Fanmi Lavalas a pris ses distances par rapport au maire lavalas de la ville de Hinche Dongo Jospeh, arrêté pour participation dans le passage à tabac du juge de paix Phéliton Guerrier. L’un des porte-parole de Fanmi Lavalas Yvon Neptune souligne que les actes de Dongo Joseph n’engagent pas le parti. Le président contesté du Sénat de la République évoque la possibilité de sanctionner quelque soit le membre de Fanmi Lavalas après enquête. Pour sa part, le Ministre de l’Intérieur Henri Claude Ménard a emboité le pas aux maires du Nord et du Nord-Est qui ont donné un ultimatum au Ministre de la Justice Garry Lissade pour libérer le conseiller municipal. M. Ménard dénonce une politique de deux poids, de deux mesures de l’appareil judiciaire. Par ailleurs, la Commission Justice et Sésurité du Sénat compte finalement auditionner ce vendredi 27 avril le directeur général de la Police Nationale, Jean Nesly Lucien dont la nomination n’est toujours pas approuvée par le Sénat qui d’ailleurs ne peut tenir séance plénière depuis quelques jours, faute de quorum.

Publicité