Le barreau du Cap accuse des policiers d’être complices des trafiquants de drogue

265

Le conseil de l’ordre des avocats du Cap Haïtien formule des accusations très graves à l’encontre des policiers, coupables de voies de fait sur le commissaire du gouvernement. Ils ne décolèrent pas contre les policiers,  selon eux coupables de tentative d’assassinat. Selon un membre du barreau un policier avait publiquement menacé de mort le chef de la poursuite.
De l’avis des membres du bareau les policiers n’étaient nullement en patrouille dans la nuit du 13 février 2024.  Ils seraient intervenus suite à la traque de plusieurs trafiquants de drogue. Le chef du Parquet, accompagné de policiers de BI et de SDPJ, avait failli capturer les trafiquants de drogue qui ont jeté leur véhicule à la mer.
Revulsé par le comportement illégal des policiers, le conseil de l’ordre interdit aux avocats de la juridiction de porter conseil aux policiers incriminés.
Ces policiers,  placés en isolement, devront trouver des avocats d’autres juridictions pour les assister.
Les autorités s’evertuent à ramener le calme dans la cité christophienne.  Le président de l’association des professionnels Magistrats (APM) confie n’avoir pas réagi dans le souci d’attendre la mise en branle de l’appareil judiciaire.
C’est une situation déplorable,  indique le juge Martel Jean Claude rappelant que les policiers ne bénéficient pas d’immunité.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité