Le document n’est pas l’ordonnance authentique soutient un juge

328
Someone wearing black shirt pressing the imbalance scale on black glass desktop and black background, cheating in a lawyer's office, Concept of injustice, espionage, partiality, law.

Le document, diffusé sur les réseaux sociaux, ne doit pas être considéré comme étant l’ordonnance du juge Walter Wesser Voltaire en charge de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.  C’est l’avis du juge Martel Jean Claude,  président de l’Association des Professionnels Magistrats (APM).
Il s’agit d’un draft a fait valoir le juge attirant l’attention sur l’absence de signature de greffier. C’est le greffier qui doit authentifier le document,  dit il laissant entendre que le commissaire du gouvernement à la charge de notifier les personnes concernées.
Le magistrat soutient qu’il faut prendre ce document avec des pincettes puisque la véritable ordonnance pourrait comporter des modifications.
L’avocat de Mme Martine Moïse a dans une correspondance au chef du Parquet deploré que le document diffusé sur les réseaux sociaux n’ait pas été acheminé à l’ex Première Dame,  pourtant partie civile dans le dossier.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité