Le bureau canadien suscite des préoccupations

348

De nombreuses interrogations sont soulevées après l’annonce de la création par le Canada d’un bureau de coordination de l’aide internationale à Haïti.
Moins de 24 heures après l’annonce de la ministre des affaires extérieures du Canada, le ministre dominicain des affaires étrangères a précisé qu’aucune autorisation n’avait été accordée en ce sens.


La création de ce bureau intervient après une nouvelle requête du Premier Ministre haïtien, M Ariel Henry, à l’Organisation des Nations Unies (ONU).
Le chef de l’exécutif haïtien avait expliqué quelques jours plus tôt qu’il n’avait pas sollicité une intervention militaire étrangère.


Le gouvernement haïtien avait sollicité un support sécuritaire.
Le bureau de coordination canadien devra ofrir une assistance dans les aspects financiers, de la formation et des équipements.


Le bureau semble répondre à la requête précise haïtienne.
Le gouvernement de Justin Trudeau annonce le décaissement de 20 millions de dollars durant l’été 2023 pour la mise en place du bureau.


Cependant l’installation du bureau en République Dominicaine témoigne d’une méfiance envers les autorités gouvernementales haitiennes.
Les forces haitiennes n’ont pas eu la capacité de protéger le consulat de la Jamaïque.
De plus des derniers jours des résidences de deux anciens sénateurs et une entreprise ont été saccagées par des bandits lourdement armés.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité