Le canal de massacre doit être un pas vers l’auto suffisance alimentaire 

470

De nombreux spécialistes jugent que les haïtiens devraient saisir l’opportunité du conflit sur le canal de la rivière massacre pour lancer de vaste programme visant l’auto suffisance alimentaire.

C’est l’avis de l’ex ministre des travaux publics, l’ingénieur Joiséus Nader.  Il avait lancé les travaux du canal sur instructions du président Jovenel Moïse. L’objectif était de réaliser plusieurs infrastructures agricoles qui permettraient d’augmenter de manière significative la production nationale.

En irriguant les terres les autorités pourront retenir les travailleurs agricoles qui ne se rendront plus en territoire voisin, a fait valoir M.  Nader rappelant que les haïtiens représentent la quasi-totalité de la main d’oeuvre dans les secteur agricole dominicain.

Les haïtiens importent tous les produits alimentaires et même les épices en République Dominicaine.

Interrogé sur l’absence d’autorisation du gouvernement haïtien pour réaliser les travaux, M. Nader explique qu’il s’agit de travaux déjà en cours et qui doivent être achevés. 

L’irrigation de 3 000 hectares de la plaine de Maribaho est indispensable pour la production agricole du Nord Ouest. D’autres infrastructures dans le Nord et l’artibonite permettront d’atteindre autosuffisance alimentaire dans une dizaine d’années.  

M.  Nader prône un sursaut patriotique qui implique également un renforcement réforme du système éducatif pour acceuillr tous les jeunes désireux de réaliser des études universitaires. Métropole Haïti 

Publicité