Le CEP établit des bases pour la transparence du processus électoral

257

Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) tente de rassurer les participants au processus sur la crédibilité des opérations à venir. De nouvelles mesures viennent d’être adoptées dans le sens d’un appareil électoral transparent. « Réduire les possibilités de fraude à leur plus simple expression », c’est entre autres l’ objectifs fixé par le Conseil électoral provisoire (CEP) . Le porte-parole du CEP, Rosemond Pradel, explique que dans la série des innovations que compte apporter l’institution, tous les partis politiques auront droit à un procès-verbal à la clôture de l’opération de vote. De plus, les résultats seront rendus publics le soir même ayant succédé au dépouillement à partir des centres de vote. En outre, la section des opérations électorales au CEP, structure stratégique au conseil électoral, vient de faire l’objet de modifications. Cette section est restructurée dans le sens d’une entité moderne tout a fait conventionnelle, souligne Rosemond Pradel, secrétaire général du CEP. Le conseil électoral provisoire souhaite une uniformité d’action et de structure au niveau de l’appareil électoral. Cette semaine, le CEP s’active à établir un code de procédures qui définira la tâche, les limites d’intervention et les responsabilités de chacun dans ses actions. De plus, des éléments nouveaux dans les règlements intérieurs sont également attendus dans la dynamique de modernisation du CEP.

Publicité