Le départ de Farah Menard laisse un vide dans le secteur artistique

257

Des personnalités du monde des medias et du Cinéma, font valoir que le vide laissé par le départ de Farah Menard ne pourra pas être comblé. Journaliste, publiciste et actrice, Farah était l’une des voix féminines les plus populaires d’Haïti. Son talent de journaliste présentatrice a été apprécié dans plusieurs medias dont téléMax télé Eclair, radio Solidarité et radio Métropole.Actrice de la série radio phonique VIP ( Vanité Intrigues Passion ) de Sophia Desir sur radio Métropole, Farah s’était également illustré au Cinéma. Collaborateur de Farah dans plusieurs films, Smoye Noisi, déplore un départ prématuré.Mme Menard, partie pour l’au delà a 47 ans, vivait seule, sa fille unique, Nora Chavenet, faisant des études à l’étranger.Elle était dotée de compétence et de talent extraordinaires et il sera très difficile de la remplacer, insiste M. Noisy. Egalement publiciste M. Noisy dit être étonné de la facilité avec laquelle Fara réalisait des spots en créole et en français. De son coté, l’acteur et metteur en scène Reginald Lubin croit que le pays a perdu une femme qui s’est illustrée dans les medias par son sens de l’entrepeneurship.M. Lubin qui avait porté la série radiophonique VIP à l’écran dit avoir découvert des grandes qualités chez cette personne.Elle dit toujours ce qu’elle pense sans détours que vous soyez content ou non, insiste t-il. M. Noisy et Lubin rappelle que Farah était une personne joviale et dynamique. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité