Le docteur Ernst Noel s’interroge sur la stratégie de vaccination du gouvernement

428

Le ministère de la santé vient à peine de dévoiler la politique nationale de vaccination contre le COVID-19 que déjà, des voix s’élève pour la critiquer. Si elle repose largement sur les dons américains, cette stratégie intrigue le docteur Ernst Noël :

« Dans tous les pays du monde, l’état prend en charge les campagnes de vaccination. En Haïti nous allons dans le sens contraire en libéralisant l’importation des vaccin. »

Dans un marché libéralisé, la fraude est plus facile explique le docteur Noël et surtout il est impossible d’exercer des voies de recours contre les laboratoires en cas d’accident juge Ernst Noël. Alors pourquoi ce choix de la part des autorités ? Le spécialiste a son explication :

« Le retard dans la mise en place des campagnes a du occasionner une pression sur les autorités de la part de personnes qui ont les moyens de payer le prix fort et qui veulent se faire vacciner. Ainsi, le gouvernement leur donne satisfaction. »

Mais dans tous les cas de figure, le docteur Noël le dit avec fermeté : la libéralisation de l’importation des vaccins, n’est pas quelques chose de bon lorsque l’on va commencer les vaccinations de masse.

AL/ Radio Métropole