Le Front Anti-Aristide affirme que le Bicentenaire de l’Indépendance ne sera pas célébré aux Gonaïves

79

« Il n’y aura pas de fête aux Gonaïves , le 1er janvier » . Cette déclaration est signée Butter Métayer , un des chefs de file du Front de Résistance de l’Artibonite qui mène une lutte armée contre le régime du Président Jean Bertrand Aritide. Dans une interview accordée à Radio Métropole , ce mardi 30 décembre 2003 , M. Métayer a qualifié de montage les déclarations remises à la presse par les parlementaires Lavalas, le sénateur Jean Claude Délicé et le député Amanus Mayette où il a invité le Président Aristide à célébrer le Bicentenaire de l’Indépendance dans la Paix . Butter Métayer affirme qu’il ne trahira pas la cause de son frère assassiné Amiot Métayer , le 21 septembre dernier , par Lavalas , dit-il, ni celle du peuple . Le revirement de Butter Métayer, le lundi 29 décembre, n’a pas calmé l’ardeur des manifestants hostiles au Président Jean Bertrand Aristide aux Gonaïves. Une marche pour dénoncer le comportement de M. Métayer a été organisée , le même jour , dans la Cité de l’Indépendance . La police est intervenue pour disperser la manifestation en tirant en l’air. Le principal porte-parole du Front Anti-Aristide , Winter Etienne , a pris la défense de Butter Métayer. Dans une déclaration faite ce mardi 30 décembre , M. Etienne a renouvelé la détermination du Front d’en finir avec le Chef de l’Etat à l’occasion du Bicentenaire de l’Indépendance. Winter Etienne a de nouveau exhorté les invités aux festivités du 1er janvier à ne pas se présenter aux Gonaïves. M. Etienne menace d’utiliser toutes les armes dont dispose le Front pour empêcher les cérémonies. Au niveau du gouvernement , toutes les dispositions ont été prises pour garantir le bon déroulement des festivités aux Gonaïves. Ce mardi , le secrétaire d’Etat à la Communication , Mario Dupuy, a indiqué que le problème de sécurité ne se pose pas pour la Célébration de 2004.