Le Vatican délègue un représentant pour la Célébration de 2004

96

Le représentant spécial du Pape Jean Paul II aux cérémonies du Bicentenaire de l’Indépendance, le 1er janvier est arrivé à Port-au-Prince , le lundi 29 décembre 2003. Il s’agit du Nonce Apostolique en Uruguay , le polonais Yannuch Bollone . L’annonce a été faite à Radio Métropole dans l’après-midi du même jour par le Nonce Apostolique en Haïti , Luigi Bonnazzi. Ce dernier reconnaît la complexité de la situation dans le pays notamment sur le plan politique à la veille des festivités de 2004. Depuis l’intervention des partisans armés du président Jean Bertrand Aristide dans deux (2) centres universitaires à Port-au-Prince , le 5 décembre , qui a fait une trentaine de blessés dont le recteur (jambes fracturées), des importantes manifestations appelant au départ du régime Lavalas sont organisées à travers le pays. Les étudiants, les partis de l’Opposition et les organisations de la Société Civile se sont regroupés dans une Plate-Forme pour structurer la mobilisation anti-Aristide et offrir une alternative à Lavalas. Mgr Luigi Bonnazzi indique qu’il est important pour le Vatican de marquer le 1er janvier 1804 considérée comme une date majeure dans l’histoire de l’humanité. Le Nonce Apostolique dit toutefois respecter le point de vue de l’Opposition et de la Société Civile autour des festivités officielles de 2004. La crise politique divise l’Eglise Catholique . Les prêtres des diocèses de Jacmel , des Cayes et des Gonaïves ont publiquement réclamé la démission du Président Aristide , ancien prêtre. Ceux des Gonaïves ont décidé de ne pas chanter de Te-deum pour M. Aristide dans la Cité de l’Indépendance à l’occasion du 1er janvier pour dénoncer les violences qui règnent dans la ville. Les nombreuses interventions de la police qui fait face à un groupe de dissidents Lavalas armés se sont déjà soldées par une trentaine de morts et plus de 80 blessés par balle.