Le gouvernement accorde un sursis aux commercants

526

Le gouvernement haïtien exige que la baisse du taux de change de la gourde soit répercutée sur les prix des produits alimentaires.
Le ministre du commerce, M. Ricardin Saint Jean, scrute régulièrement les statistiques du panier de la ménagère. Pour l’instant il comprend que les prix des produits de premières nécessités ne bougent pas.
De l’avis du ministre les commerçants sont en train de vendre les produits achetés aux prix forts.

Contrairement aux habitudes le ministre du commerce ne veut pas être berné par les commerçants.
Il a sollicité des documents de l’administration des douanes afin de s’assurer que les nouveaux prix soient attribués aux nouvelles commandes de produits alimentaires.


M. Saint Jean accorde un délai de 8 jours aux commerçants pour ajuster les prix à la baisse.
Tout en faisant montre de vigilance le gouvernement affiche une grande patience.
Cette patience est indispensable en pareil situation. Le ministre rappelle que le gouvernement doit protéger à la fois les consommateurs et les investisseurs.


Le ministre fait remarquer que les inspecteurs du commerce continuent de contrôler la qualité des produits et vérifier l’affichage des prix en gourde.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité