Le gouvernement veut régulariser le secteur pétrolier

565

Ils veulent informaliser le secteur pétrolier, le ministre du commerce M. Ricardin Saint Jean, ne décolère pas contre ceux qui alimente le secteur informel des produits pétroliers. Il donne la garantie que le gouvernement haïtien se bat contre les auteurs du désordre que constitue la pénurie artificielle du carburant.
Pour l’instant une reprise en main de l’importation des produits pétroliers n’est pas envisagée.
Le ministre est catégorique la démarche consiste à régulariser le secteur.


Dans le cadre des nouvelles dispositions le gouvernement se propose de réaliser un monitoring des camions citernes de leur départ du terminal à leur arrivée au station d’essence enregistré.
Les distributions sur le marché informel sont réalisées essentiellement par les camions.
Le ministre appelle à une vigilance citoyenne pour freiner cette pratique.


Le secteur informel est également alimenté par des propriétaires de stations à essence. Ils revendent le carburant à plus de 500 gourdes le galon.
Le ministère du commerce indique qu’une hausse des prix de l’essence n’est pas à l’ordre du jour. Toutefois dans la réalité des syndicalistes et des vendeurs ambulants révèlent que les propriétaires de stations à essence achètent le carburant à plus de 350 gourdes le galon.


Pour réaliser la répression de cette vaste fraude le gouvernement a requis l’aide de l’appareil judiciaire.
Les commissaires du gouvernement et les juges de paix doivent sanctionner ceux qui sont impliqués dans la vente illicite de produits pétroliers.
C’est un véritable défi pour le gouvernement déjà incapable de solutionner la crise sécuritaire.


Le gouvernement se trouve entre l’enclume et le marteau. En effet la population s’est investie directement dans cette crise énergétique en réclamant la démission du gouvernement.

LLM / Métropole Haïti

Publicité