Le gouvernement affirme avoir décaissé plus d’un million de dollars pour les sinistrés

155

La première ministre d’Haïti, Michèle Pierre Louis, se réjouit du vote de la loi sur la déclaration de l’état d’urgence par les deux chambres.Faisant remarquer que cette loi facilitera le décaissement des fonds pour venir en aide aux victimes, Mme Pierre Louis explique que l’état d’urgence sera décrété pour une période de 15 jours. » L’arrêté présidentiel devrait être publié hier jeudi dans le journal officiel « , a-t-elle ajouté.La première ministre révèle que 51 millions de gourdes (1 275 000 dollars américains) ont déjà été décaissés dont 16 millions de gourdes pour le département de l’artibonite.3 millions de gourdes ont été octroyés au sud-est sévèrement touché par Gustav et 12 millions ont été utilisés pour l’achat de nourriture pour les sinistrés des Nippes et de l’artibonite assure Mme Pierre Louis.A ces sommes il faut ajouter 1 million de gourdes alloué à chaque département et 10 millions octroyés au CNE.De son coté, le ministre des finances, Daniel Dorsainvil, espère mobiliser 600 millions de gourdes du trésor public dans le cadre de l’état d’urgence.Il soutient qu’il y aura des aménagements dans le budget afin d’allouer des fonds aux secteurs prioritaires tels travaux publics et santé.Pour sa part, le ministre de l’intérieur, Paul Antoine Bien Aimé, a annoncé que le bilan des récents cyclones est de 326 morts, 50 disparus, 186 blessés, 170 015 familles sinistrées et 10 842 maisons détruites.Selon le ministre Bien Aimé, les 170 015 familles comptant environ 5 personnes chacune représentent environ 800 000 a un million de personnes sinistrées.Dans son intervention, le ministre des Travaux Publics, Gerald Jean Baptiste, a indiqué que les techniciens des TPTC sont a pied d’œuvre afin de réparer les tronçons endommagés dans les trois routes nationales. » Les brèches sont colmatées au niveau des ponts de Cabaret, Montrouis et Ennery », explique le ministre Jean Baptiste.

Publicité