Le gouvernement cherche à résoudre la crise qui frappe le secteur des coopératives

279

Le pouvoir Lavalas tente de ramener la confiance dans le secteur des coopératives en pleine crise. Le président Jean Bertrand Aristide annonce le lancement la semaine prochaine du processus de dédommagement des sociétaires victimes d’escroquerie . Pour le président de la République , tous ceux qui ont déposé de l’argent dans des coopératives d’épargne et de crédit aujourd’hui fermées ou en faillite, peu importe le nom ou l’adresse, obtiendront leur dû, c’est l’essentiel , dit M. Aristide qui invite les sociétaires en difficulté à garder leur livret . En ce qui a trait au processus de dédommagement, Jean Bertrand Aristide dit le confier à deux (2) personnalités importantes de l’Etat, le commissaire du gouvernement Josué Pierre Louis et le directeur général du Conseil National des Coopératives (CNC), Henriot Pétiotte. Une partie de l’argent est déjà disponible , révèle Jean Bertrand Aristide qui dit s’être déjà entendu avec le premier ministre Yvon Neptune, le ministre des finances Faubert Gustave sur le montant global à allouer aux personnes bafouées .Cependant, le chef de l’Etat n’a pas révélé l’origine des fonds qui seront donnés aux déposants . Jean Bertrand Aristide n’a de cesse prôné la multiplication des coopératives à travers le pays. Aujourd’hui , faut-il parler de crise dans le mouvement ? le chef de l’Etat croit que non. Mais quoi qu’il en soit, M. Aristide renouvelle son engagement à faire d’Haïti une République coopératiste comme le stipule l’article 1er de la Constitution de 1987 en vigueur .

Publicité