Le gouvernement dans l’attente des armes pour la Police

800

Le Premier Ministre haïtien M. Ariel Henry, peaufine son plan sécuritaire. Des membres de la coalition gouvernementale confirment que des équipements seraient prochainement disponibles pour les forces de l’ordre.


L’ex député Jean Tolbert Alexis, membre de l’accord du 11 septembre, soutient qu’on ne peut donner une date pour l’arrivée de ces armes.
Il s’agit d’un des aspects du dispositif sécuritaire qui est sous le contrôle de la PNH.


De l’avis de M. Alexis la terreur imposée par les gangs relève des prérogatives de la Police.


Des dispositions ont également été adoptées afin de mieux contrôler les postes frontaliers et les structure douanières.
Les autorités veulent mettre un terme à la contrebande d’armes et de munitions.


Le coordonnateur général du syndicat de la police nationale estime que l’acquisition de nouvelles armes est indispensable pour une action efficace des policiers.
C’est l’une des plus anciennes revendications des policiers.


Au cours des derniers mois des spécialistes avaient fait valoir que les blindés, acquis sous l’administration de Jovenel Moïse, n’étaient pas adaptés à la configuration des quartiers précaires où Léa gangs ont installés leurs repaires.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité