Le gouvernement joue la carte de la transparence dans le financement des élections

156

Le ministre haïtien des finances, Yves Romain Bastien, a fourni hier des explications sur la provenance des 55 millions de dollars mobilisés pour l’organisation des élections. La plus grande partie de l’enveloppe budgétaire des élections provient des dividendes de plusieurs entreprises publiques.Il s’agit de versement habituel, a dit le grand argentier de la république. L’Autorité Portuaire Nationale (APN) a versé 5 millions de dollars américains.D’autres institutions financières ont effectué des versements en gourdes. La Banque de la République d’Haïti (BRH) 125 millions et la Banque Nationale de Credit (BNC), 72 millions. Les Moulins d’Haïti ont versé des dividendes de 180 millions de gourdes ainsi que des intérêts sur les bénéfices engrangées de 1.5 millions de dollars américains. Par ailleurs le gouvernement avait prévu dans le budget une enveloppe de 845 millions de gourdes pour les élections. Dans le budget du prochain exercice fiscale 1 milliard 500 millions de gourdes seront dédiées aux élections. A ces montants il faut ajouter 6 millions de dollars américains disponibles dans le basket fund géré par le Pnud.Le ministre Bastien a rappelé que le gouvernement américain a déjà récupéré ces deux millions de dollars. Le grand argentier de la république a indiqué que la balance des fonds du CEP de 2015 n’existe plus.131 millions de gourdes restants ont été décaissées des l’entrée en fonction des actuels conseillers électoraux. Il a toutefois rappelé que la situation financière était très difficile au début de l’administration Privert en raison notamment des dettes de l’administration antérieure.Il indique que ces dettes pour les divers projets en cours, estimées à 2.4 milliards de gourdes, ont été remboursées par le gouvernement. LLM / radio Métropole Haïti