Le gouvernement nomme une commission provisoire à la tête de l’UEH

123

Le ministère de l’éducation nationale a nommé une commission provisoire de trois (3) membres pour gérer l’Université d’Etat d’Haiti (UEH) après le licenciement du conseil exécutif sortant présidé par Pierre Marie Paquiot. La ministre Myrtho Célestin Saurel a fait choix de Charles Tardieu , Rose Marie Rodriguez et Price Cyprien comme membres de ce conseil intérimaire chargé de reprendre le contrôle de l’université en crise . La nouvelle commission présidée par Charles Tardieu ,ancien ministre de l’éducation nationale sous la présidence d’Ertha Trouillot(Mars 1990-Février 1991), devrait être installée durant la journée . De l’avis de plusieurs observateurs , cette nouvelle disposition adoptée par le Pouvoir Lavalas risque de compliquer la situation déja tendue à l’univesité. Après la levée de la grève de la faim des étudiants du Comité Inter-Faculté (CIF) , le mardi 30 juillet 2002, les membres du Conseil de l’université, instance suprême de l’UEH qui élit le conseil exécutif se proposaient de se réunir ce 31 juillet au local du Rectorat pour tenter de gérer la crise . De plus, l’un des membres du Conseil , le professeur Christian Rousseau , a rappelé que les autorités de l’UEH ne reconnaissent pas la décision gouvernementale et demandent à Pierre Marie Paquiot de rester en poste jusqu’à l’aboutissement du processus électoral . Intervenant sur Radio Métropole ce 31 juillet , le professeur Rousseau qui enseigne à la faculté des sciences , soutient que la mesure prise par les autorités Lavalas de dissoudre le conseil élu de l’UEH est illégale . M. Rousseau se prononce en faveur d’un dialogue avec le pouvoir dans le respect des principes .