Le ministre des finances bientôt interpellé par le sénat

61

5 sénateurs ont apporté leur appui à la proposition du sénateur Anacacis Jean Hector (Lespwa) relative à l’interpellation du ministre des finances, Daniel Dorsainvil.Selon la procédure, le président du sénat Kelly Bastien devra fixer une date pour la tenue de cette séance d’interpellation qui doit donner lieu à un vote de confiance ou de censure.Parmi les interpellateurs figurent 4 sénateurs de Lespwa, Anacacis Jean Hector, Semephise Gilles, Jacques Vilbert, et Nenel Cassy qui se déclarent insatisfaits de l’action du ministre des finances. Le sénateur Vilbert refuse d’assimiler cette demande d’interpellation à une action du parti Lespwa, faisant remarquer que deux autres sénateurs Joseph Pierre Louis (OPL) et Yvon Buissereth (Lavalas) figurent parmi les sénateurs interpellateurs. Selon eux, Daniel Dorsainvil n’a apporté aucun résultat probant pendant ses trois années aux commandes du ministère des finances.Il soutient que la population croupit dans la misère tandis que la même politique est appliquée par M. Dorsainvil. De son coté, le sénateur Evaliere Beauplan qualifie de hâtive la démarche de ses collègues. » Il y aura débat entre les sénateurs lors de la séance d’interpellation « , dit-il estimant que le moment n’est pas propice à une interpellation.  » Il y a un chef de gouvernement, c’est lui qui définit les grandes orientations politiques du gouvernement », rappelle t-il se déclarant disposé le cas échéant à défendre M. Dorsainvil.En début de semaine le sénateur Anacacis Jean Hector avait critiqué sévèrement l’action du ministre des finances Daniel Dorsainvil.  » Il n’y a aucun plan, aucun programme », avait lancé le sénateur Jean Hector estimant que la politique de l’actuel ministre des finances conduira à la paupérisation de la majorité de la population.Selon M. Jean Hector, les autorités financières se soucient uniquement des classes possédantes et du Fond Monétaire International (FMI).