Le ministre sans porte-feuille chargé des négociations, Marc Louis Bazin présente sa mission

321

L’ancien ministre du plan du gouvernement Chérestal , désormais ministre chargé des négociations, Marc Louis Bazin , a présenté à la presse , le mercredi 27 mars 2002, les grandes lignes de son plan d’action . Le ministre médiateur reconnait que la tâche n’est pas facile . Dans un document de 13 pages intitulé « le sens d’une mission  » , le ministre sans-porte-feuille tente de vendre le mandat qui lui est confié par Lavalas.  » Et c’est pour moi un devoir patriotique d’accepter ce poste » , dit-il, d’entrée de jeu. Un mandat de liaison, de facilitation et d’intermédiation à 3 composantes ; premièrement, décrispation à savoir, explique-t-il, écouter les griefs d’emprisonnement arbitraire , d’assassinat , de persécution de partisans de l’Opposition; deuxièmement, une phase de propositions ; troisièmement, les négociations proprement dites. Dans ce texte , Marc L. Bazin souligne six (6) acquis des missions de l’Organisation des Etats Américains (OEA) qu’il entend considérer à tout prix dans ses démarches: 1-La formule de constitution du CEP , 2- la non remise en cause des elections presidentielles , 3- le rôle de la Police Nationale d’Haiti (PNH) dans les élections , 4- la commission de garantie électorale , 5- la gouvernance du CEP, 6- le principe de nouvelles élections. La résolution 806 de l’OEA adoptée le 15 janvier 2002 met en veilleuse les négociations mais il y a Marc L. Bazin , dit le ministre sans porte-feuille qui a également identifié des points de divergence en suspens. Pour M. Bazin, ils sont au moins cinq (5) : 1- la date des élections ,2- leur nature: anticipées ou non , 3- la date de fin de mandat des élus locaux , les resultats des enquetes sur le 17 decembre 2001 , 4- l’exécution des mandats de justice ,5- un climat de sécurité. La tâche est difficile mais pas impossible , estime le ministre sans porte-feuille . En huit (8) jours de prise de fonction , Marc L. Bazin a déjà rencontré l’international et eu des rencontres informelles , dit-il, avec des leaders importants de l’Opposition. D’autres rendez-vous sont arrêtés pour le 31 mars et le 2 avril.

Publicité