Le parlement dans le viseur des bandits

251

Le président du sénat réclame du premier ministre Ariel Henry qu’il prenne des dispositions afin d’assurer la protection du parlement.

Dans une correspondance adressée au chef du gouvernement le 27 juin dernier, Joseph Lambert révèle que les locaux du parlement sont la menace de bandits qui réclament une importante somme pour l’épargner.

Compte tenu du sort du tribunal de 1re instance de Port au Prince, déjà pillé par les gangs qui se trouve à proximité, et de la masse de documents sensibles que renferme le bâtiment, le sénateur Lambert, demande au chef du gouvernement d’instruire le directeur général de la Police Nationale pour qu’il mette en place un dispositif de sécurité afin de faire face à toute éventualité.

Rappelons que le tribunal de 1re instance de Port au Prince a été pris d’assaut par les membres du gang « 5 seconde » de Village de dieu le 10 juin dernier et qu’il a été pillé de fond en comble.

AL/Radio Métropole