Le Premier Ministre prêt à implémenter son second consensus

2170

Incessamment. C’est le terme utilisé par le Premier Ministre haïtien, M. Ariel Henry, pour annoncer l’investiture des trois membres du Haut Conseil de la Transition (HCT).
Pour le chef de l’exécutif haïtien c’est un cadeau à la nation en cette période des fêtes de fin d’année.


Il croit que cet accord, qui permet l’intégration d’autres formations politiques au sein du gouvernement, est ce après qui il soupirait.
Il invite d’autres dirigeants politiques à rejoindre l’accord du 21 décembre.


Le HCT, qui aura la lourde de mission d’assister le Premier Ministre, ne sera pas un triumvirat présidentiel. Le docteur Henry sera toujours aux commandes, bref au sein du conseil des ministres.


Cette formule déplaît à M. Clarens Renois d’Unir, qui n’y voit qu’on remake du 11 septembre. Il veut un organisme plus consistant en face de M. Henry.
Une sorte de présidence sans la totalité des prérogatives mais qui pourra empêcher au Premier Ministre d’adopter certaines décisions.


De l’avis de plusieurs dirigeants, qui restent dans l’opposition, ni le HCT ni l’organe de contrôle ne pourront inflechir les plans arrêtés par le Premier Ministre. C’est donc la poursuite de la même vision débutée il y a plus de 18 mois.


Le Premier Ministre jure le contraire et se réjouit de la concrétisation d’un consensus entre des acteurs politiques de bonne volonté.

LLM / Métropole Haïti

Publicité