Le Premier Ministre résolu à appliquer l’accord du 11 septembre

1663

Le Premier Ministre haïtien, M. Ariel Henry, s’est résolu à avancer dans le cadre de l’application de l’accord du 11 septembre, c’est la promesse formelle de Jean Tholbert Alexis, membre du gouvernement.


Le chef de l’exécutif haïtien ne ferme pas la porte au dialogue mais n’entend plus mettre une sourdine aux divers chantiers de son gouvernement.
De l’avis de M. Alexis certains retards doivent être mis sur le compte des leaders de l’accord de Montana. Ils avaient reclamé une pause dans les décisions le temps des négociations.


M. Alexis soutient que ceci est à l’origine du retard dans la mise en branle de la machine électorale.


De plus il souligne que la lenteur dans l’application de l’accord est liée à l’obligation de discuter avec les autres secteurs de la vie nationale.


Même si le train est remis en marche, M. Alexis rappelle que le Premier Ministre reste ouvert au dialogue.
Il est le centre du dialogue permanent, a laissé entendre M. Alexis revendiquant une certaine primauté de l’accord du 11 septembre.


Cet accord ne souffre d’aucun déficit en dépit des désistements.
M. Alexis soutient que l’accord a été publié dans le journal officiel de la République et n’est plus la propriété de quelques groupes.


L’accord ne souffre d’aucune légitimité puisqu’il compte déjà des effets légaux, ajoute t-il.


LLM / Métropole Haïti