Le projet de la société civile supporté par l’étranger

196

Le congressman républicain Benjamen Gilman appelle les protagonistes de la crise à saisir cette opportunité. M. Gilman précise que le dialogue interhaïtien est indispensable pour résoudre la crise née du scrutin du 21 mai. Il profite également pour appeler le chef de la Fanmi Lavalas à faire cesser la violence en Haïti pour le rétablissement de la paix sociale. L’amabassadeur d’Espagne à Port-au-Prince Raphaël Matos qui assure la présidence tournante de l’Union Européenne en Haïti encourage les secteurs politiques à participer à ce dialogue pour sortir le pays de l’impasse. L’initiative de la Société Civile a également reçu l’appui du Nonce Apostolique Mgr Luigi Bonnazzi. Le Doyen du corps Diplomatique en Haïti précise que la solution à la crise passe par le dialogue. Le comité d’initiative de la Société Civile a transmis formellement des lettres au chef de la Fanmi Lavalas et aux dirigeants du Groupe de Convergence Démocratique pour qu’ils participent à l’initiative. Le comité dit attendre la réponse des protagonistes pour fixer la date et le lieu où se dérouleront les discussions.

Publicité