Le rapport de l’OEA sur Haiti sera finalement présenté, le 5 avril 2002

193

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats Américains (OEA) , César Gaviria , n’a pas présenté son rapport sur la situation en Haïti le mercredi 3 avril 2002 par devant le Conseil Permanent de l’OEA . L’intervention de M. Gaviria a été reportée à ce vendredi 5 avril et doit précéder l’arrivée la semaine prochaine de trois (3) juristes de l’organisation hémisphérique en Haïti pour faire la lumière sur les évènements du 17 décembre 2001 (attaque du Palais Présidentiel par des inconnus armés et incendie des locaux des principaux partis de l’Opposition par des proches du pouvoir Lavalas ). L’organisation régionale doit par la suite déployer une mission technique dans le pays dans le cadre de la résolution 806 adoptée le 15 janvier dernier . Ces missionnaires de l’OEA travailleront dans les secteurs comme la gouvernance, les droits humains, la justice, la sécurité et le renforcement de la démocratie. Le gouvernement Lavalas a débloqué 20 mille dollars américains pour faciliter le déploiement de la mission. La Banque Interaméricaine de Développement (BID) assurera la plus grande partie des dépenses de cette opération. Le déploiement prochain de cette mission technique de l’OEA en Haïti est salué par la Convergence Démocratique. La principale coalition de l’Opposition haïtienne déclare noter une certaine panique dans le camp Lavalas à la veille de l’arrivée des juristes de l’OEA . Selon la Convergence, les experts de l’OEA seront en mesure de constater la gravité de la situation en Haïti en ce qui a trait au respect des droits humains. L’un des dirigeants de l’Opposition , Serge Gilles , a comparé l’agacement du régime à celui des Duvalier ( 1957-1986) à chaque fois qu’une mission de droits humains devait séjourner dans le pays.

Publicité