Le RNDDH réclame la reprise de l’enquête judiciaire sur l’assassinat du président Jovenel Moïse

234

Le réseau National de Défense des Droits humains appelle les autorités policières et judiciaires à reprendre l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Dans un rapport de 11 pages intitulé « 6 mois après l’assassinat tragique de Jovenel Moïse, Aucun supplément d’enquête de police judiciaire, aucune instruction judiciaire » , le RNDDH dit constater qu’aucune instruction n’est menée actuellement par le juge Gary Orélien et réclame l’ouverture d’une enquête sur ses agissements.

«  Aucun supplément d’enquête de police judiciaire pour l’élaboration d’un rapport définitif portant sur l’assassinat de Jovenel Moïse n’est en cours au niveau de la DCPJ. Cette décision a été prise au plus haut niveau de l’Etat. De même aucune instruction judiciaire n’est menée actuellement par le magistrat instructeur Garry Orélien. Au contraire, ce dernier use de sa position pour, en complicité avec le greffier Elysée Cadet, pour intimider des personnes et tenter de leur extorquer des biens. » Peut-on lire dans ce rapport du RNDDH.

En outre le Réseau demande que toutes les personnes sans distinction qui se sont entretenues avec celles indexées dans le crime soient auditionnées.

Enfin le RNDDH prescrit d’identifier les institutions bancaires qui  ont permis de financer la préparation et la perpétration du crime.

AL/Radio Métropole