Le SDP quitte la coalition gouvernementale

1674

L’ex sénateur Nenel Cassy est sans équivoque, le Premier Ministre haïtien Ariel Henry doit limoger les membres du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) au sein de son gouvernement.
M. Cassy, qui revendique le support des cadres et des militants de cette formation politique, justifie la décision de quitter le gouvernement en raison de la non application de l’accord du 11 septembre.


Il soutient que les thèmes de prédilection du SDP notamment l’audit de la carte Dermalog, le procès Petrocaribe et les procès des divers massacres n’ont jamais été abordé par le gouvernement.


Nenel Cassy assure avoir entendu les cris du peuple et s’est résolu à quitter l’accord.
De plus il soutient que la situation s’est dans l’ensemble aggravée depuis l’assassinat de Jovenel Moïse.


Sur le plan sécuritaire on assiste à une multiplication des gangs sur l’ensemble du territoire.
Sur le plan économique la gourde enregistre une chute vertigineuse atteignant 140 gourdes pour un dollar. De plus l’inflation s’est aggravée atteignant les 29%.


Le SDP bascule dans l’opposition et critique toute velléité d’augmenter les prix de l’essence. Pour Nenel Cassy le gouvernement doit continuer à subventionner les produits pétroliers. C’est le seul appui qu’on peut offrir aux couches vulnérables de la population.


M. Cassy considère le Premier Ministre comme un adversaire politique toutefois il assure avoir tenté de participer à un accord prometteur pour le peuple dans une conjoncture spéciale.

LLM / Métropole Haïti