Une hausse des prix est la seule solution viable aux pénuries de carburant

180

Les spécialistes du secteur pétrolier recommandent une hausse des prix de l’essence afin de mettre un terme aux pénuries récurrentes.
Le président de l’Association Nationale des Propriétaires de Stations à Essence (Anapose), M. Marc André Derifonce, fait remarquer que le prix de l’essence à la pompe est le plus faible en Haïti.
Le galon de carburant avoisine les 4.50 dollars en Floride alors que les États Unis sont un pays producteur.
En Haïti en moyenne le galon de gazoline est à 2.10 dollars US.


La subvention et le taux de change de la gourde par rapport au dollar américain constituent des freins au fonctionnement efficace du système.


Les commandes placées par les compagnies pétrolières sont insuffisantes pour répondre adéquatement à la demande.
M. Derifonce plaide pour une libéralisation du secteur. Il faut que les compagnies puissent commander le carburant et fixer les prix sous le contrôle des ministères des finances et du commerce.


M. Derifonce rappelle que le Bureau de Monetisation de l’aide publique au Développement (BMPAD) est intervenu dans le secteur en 2008 pour gérer les tankers de produits pétroliers de Pétrocaribe.
Il presse l’état à modifier notamment la structure des prix qui entrave la distribution de l’essence dans les villes de province.


L’état doit intervenir de manière urgente sinon à moyen terme les compagnies ne disposeront pas ressources pour importer les produits pétroliers.


Les prix continuent de grimper sur le marché international notamment en raison de la guerre russo ukrainienne.

LLM / Métropole Haïti