L’Eglise Catholique outrée par les déclarations des OP

195

« Ceux qui font croire que des Evêques feraient partie d’un futur gouvernement de salut public cherchent à ternir l’image de l’Eglise Catholique en Haïti » a notamment déclaré le président de la CEH Monseigneur Hubert Constant qui dit comprendre mal que des gens puissent à visière levée proférer des menaces aussi graves contre de paisibles citoyens parmi lesquels des élésiastiques et le faire impunément. Le président de la Conférence Episcopale d’Haïti a appelé les autorités à assumer leur responsabilité face à de telles menaces qui pourraient troubler la paix de la Nation. Pour sa part, le Nonce Apostolique Monseigneur Luigi Bonnazzi se dit choqué par l’ampleur de ces menaces qui selon lui ne devraient pas provenir d’haïtiens. Le représentant du Pape Jean Paul II prend la défense de l’Archevêque du Cap-Haïtien François Gaillot qui est ciblé par les OP. Mgr Bonnazzi rappelle que l’Archevêque Gaillot travaille depuis 50 ans au bénéfice des chrétiens en Haïti. Dans le même temps le Nonce Apostolique souhaite le plein respect de la loi haïtienne au regard des déclarations faites par les OP lavalas et prêche la paix en Haïti. Par ailleurs, l’Evêque de Jérémie Willy Romélus se refuse à condamner les déclarations menaçantes des Op proches de Jean Bertrans Aristide. Cependant Monseigneur Romélus assure la défense de son collègue l’Achevêque François Gaillot ciblé par les OP de Saint-Jean Bosco. Il invite tous les haïtiens à s’entendre pour faire avancer le pays.

Publicité