L’Eglise Catholique prône la solidarité et la réconciliation pour sortir le pays de la crise

220

Les responsables de l’Eglise Catholique se montrent inquiets face à la détérioration accélérée des conditions de vie de la population haïtienne. Le Nonce Apostolique , Monseigneur Luigi Bonazzi , prêche le dialogue pour un nouveau départ. Mgr Bonazzi souligne que la solution à la crise passe par l’application de la Résolution 822 de l’Organisation des Etats Américains (OEA) . Le prélat encourage la Présidence et l’Opposition à reprendre le chemin des négociations comme cela a été le cas en février 2001 et en juin 2002 lors de deux (2) rencontres tenues à la Nonciature . Le doyen du Corps Diplomatique exhorte les décideurs à agir de façon à mettre fin à la misère du peuple haitien comme l’avait souligné le Pape Jean Paul II récemment en recevant le nouveau représentant d’Haiti au Vatican . Pour sa part, le Curé de la Paroisse de Miragoane, Vanès Nicolas, qui s’exprimait lors d’une messe d’action de grâce, le mercredi 1er janvier 2003, a appelé les membres de la population à faire preuve de solidarité pour sortir le pays de cette difficile impasse. Le révérend Père Vanès Nicolas invite également les autorités gouvernementales à prendre les mesures adéquates pour améliorer les conditions de vie du peuple. Cette situation est également dénoncée par les responsables de l’Eglise Catholique dans la métropole du Sud-Est. Les religieux encouragent tous les haïtiens à se mettre ensemble pour sortir de cette situation de misère dans laquelle évolue le pays. « Il est temps que les haïtiens fassent leur mea culpa et s’engagent à oeuvrer en faveur d’un changement durable », affirment les dirigeants de l’Eglise Catholique à Jacmel.

Publicité