L’électorat haïtien est évalué à plus de 5 millions

128

Le Directeur Général de l’Office National d’Identification (ONI), M. Jean-Baptiste Saint-Cyr, a fait le point sur l’état d’avancement des principaux projets de cette institution, en particulier à l’approche des élections. intervenant à la Conférence hebdomadaire au Ministère de la Communication M. Saint-Cyr souhaite ainsi dissiper toute lueur de doute en rassurant que le processus de livraison des cartes d’identification nationale devant permettre aux citoyens d’élire leurs représentants, va bon train.La liste Electorale Générale (LEG) envoyée au Conseil Electoral Provisoire (CEP) indique 5,848,000 électeurs, soit une augmentation d’un million d’électeurs par rapport aux dernières élections. Selon des informations disponibles sur le site du ministère de la communication, le Directeur Général a rappelé que les citoyens qui ont changé d’adresse, doivent respecter la Loi et suivre la procédure prévue afin que l’ONI puisse enregistrer leur nouvelle adresse. L’ONI développe entre autres des partenariats au niveau de l’Administration Publique afin de créer une meilleure synergie dans le système d’identification des citoyens haïtiens dans le principal souci de diminuer les falsifications. L’ONI veut répondre avec efficacité et efficience à sa mission. Ainsi, 209 bureaux ont été ajoutés au niveau des sections communales aux 140 déjà installés dans les communes. Outre l’acquisition de nouveaux véhicules, une technologie de pointe facilitant l’enregistrement des citoyens permet de produire 24,000 cartes chaque jour témoignent de la volonté de l’Institution de renforcer ses capacités. Par ailleurs, les responsables de l’Institution ne sont pas indifférents au rapatriement des Haïtiens de la République Dominicaine. Plus de 22,000 cartes ont été livrées au compatriotes de l’autre côté de l’île dans le cadre du programme PIDIH.« Les rapatriés aussi seront dotés de leur carte d’identification nationale, pourvu qu’ils soient reconnus en tant qu’Haïtiens par une entité compétente », a affirmé le M. Saint-Cyr. Une mission de l’ONI s’est rendue à Anse-à-Pître en vue d’évaluer la situation et voir comment l’ONI peut, de manière effective, aborder le problème.», a-t-il poursuivi. A présent, l’Office National d’Identification planche sur l’identification des enfants haïtiens dès la naissance. L’enfant aura un numéro permanent qu’il pourra utiliser toute sa vie sur le territoire national. Des pourparlers sont en cours avec des partenaires internationaux comme la Inter-American Development Bank, le Canada… pour mener à bien ce projet. EJ/Radio Métropole Haiti

Publicité