L’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse relancée

3008

L’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse est semble t-il à un tournant.
Les revelations du mercenaire et soldat colombien Antonio Palacios Palacios devant un tribunal fédéral en Floride (États Unis ) pourraient servir de piste au juge instructeur haïtien.


M. Palacios appréhendé au Panama a été transféré aux États Unis sur sa demande.
Dans sa déposition le militaire colombien a indiqué qu’il avait été recruté par une firme pour enlever et transférer à l’étranger le président Moïse.


Toutefois il explique que le plan a été modifié la veille de l’assassinat.


Il a également fait mention de l’implication d’un ancien officiel haïtien dans le complot.


Les revelations de Palacios n’ont pas été rendues public.
Une nouvelle audience est fixée au 31 janvier 2022.


Le colombien risque la réclusion à perpétuité s’il est reconnu coupable dans l’assassinat du président Moïse le 6 juillet 2021.
Les révélations de Palacios peuvent servir d’indices pour rechercher d’autres auteurs et complices du crime crapuleux.


Le mercenaire colombien, objet d’un avis de recherche d’Interpol, avait été appréhendé à la Jamaique, quelques semaines plus tôt.

LLM / radio Métropole Haïti