Les autorités locales intensifient la lutte contre la contrebande 

255

La frontière haitiano dominicaine est à présent fermée légalement.  Les autorités locales du Nord Est ont adopté des dispositions pour mettre un terme à la contrebande qui s’était intensifiée depuis la crise liée à la construction du canal sur la rivière Massacre.

Les autorités communales et la délégation annoncent des sanctions allant jusqu’à l’emprisonnement des contrebandiers. Nombre d’entre eux traversent la frontière à partir des rivières afin de s’approvisionner auprès des entrepreneurs avicoles notamment.

Au cours des dernières semaines de nombreux acheteurs avaient fait état d’une grande disponibilité des oeufs dominicains dans les marchés publics de la région métropolitaine de Port-au-Prince.  Tandis que la frontière est fermée ces stocks augmentaient après avoir transité par la frontière.

Suite au nouveau tour de vis des autorités locales du Nord Est il sera plus difficile aux contrebandiers de réussir leurs forfaits.

Les autorités locales exigent des négociations entre les deux gouvernements en vue de ramener la paix dans la région frontalière.  Elles insistent également sur la nécessité pour les commerçants haïtiens de vendre leurs produits em République Dominicaine. 

Ces revendications doivent être satisfaites pour envisager une réouverture de la frontière

Publicité