Les déplacés de Martissant appellent à l’aide

221

Les déplacés de Martissant interpellent les autorités gouvernementales haïtiennes  sur la nécessité d’adopter des dispositions pour que les familles puissent revenir dans leur quartier.

Plus d’un millier de déplacés sont rassemblés au centre sportif de Carrefour, plus d’un millier d’autres déplacés sont réunis sur la place publique de Fontamarra et un grand nombre ont fui vers d’autres communes pour trouver refuge chez des proches. <br><br>

C’est pratiquement une crise humanitaire.

Le coordinateur humanitaire en Haïti a eu hier des échanges avec le Maire de Carrefour,  Jude Édouard Pierre,  sur ce dossier. <br><br>

La Mairie de Carrefour a fait montre d’hospitalité mais ne dispose pas de ressources pour prendre en charge dans la durée ces déplacés.<br><br>

En outre des églises dont l’église de la MEBLH,  de la mission Indigène et de Tabernacle de Louange ont distribué des centaines de plats chauds au déplacés. <br><br>

Vivant dans des conditions très difficiles les déplacés jugent que le gouvernement doit agir pour rétablir la paix dans ces quartiers.

Les divers quartiers de Martissant étaient controlés par le gang de Ti Bois avant l’offensive de Grand Ravine. <br><br>

Les quartiers de Martissant  présentent l’aspect d’une ville fantôme et les rues sont   désertiques.

<br><br>

 LLM /  Métropole Haï