Les entreprises haitiennes dans le rouge

374

Les entreprises haitiennes sont à genou en raison de la grave crise sécuritaire.
La quasi totalité des entreprises agricoles, industrielles et de service sont en faillite à cause des multiples entraves à l’exportation. M. Ashley Laraque tire la sonette d’alarme et appelle à une prise de conscience.


Il croit que les dirigeants haïtiens n’ont pas appréhendé les conséquences des sanctions contre des entrepreneurs. À son avis les compagnies étrangères ne voudront plus acheter les produits haïtiens craignant d’être étiqueté comme des financeurs de gang.


Il redoute une faillite générale notamment dans le secteur de la sous traitance.



La situation est également préoccupante dans la filière mangue. Les exportations vers les États Unis ont cessé depuis janvier 2023. L’impossibilité pour les inspecteurs de la USDA de réaliser les tests en Haïti entraine des pertes énormes pour les producteurs de mangues sur le semble du territoire.


Les autres filières de café et de cacao font également face à d’énormes difficultés.
M
Ashley Laraque appelle à un sursaut pour éviter une pauperisation accélérée.


Dans le secteur des services la compagnie de téléphonie Digicel révèle qu’aucun profit n’a été engrangé au cours de l’année 2022.
Les coûts d’exploitation ont cru à un rythme exponentiel notamment en raison des vols de carburant sur les sites.
Le président de Digicel Haïti, M. Marteen boute, soutient qu’Haiti est le seul pays où la compagnie est contrainte de produire son énergie.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité