Les Etats Unis poursuivront la déportation des migrants haïtiens

178

L’administration de Donald Trump devrait poursuivre la déportation des immigrés haïtiens. Sous l’administration de Barack Obama 2 700 000 haïtiens avaient été déportés.Les observateurs notent que le nombre de déportés haïtiens étaient supérieur au nombre de déportés par l’administration de Georges Bush. Environ 4 000 haïtiens sont aujourd’hui sous la menace d’une déportation. Il s’agit notamment de migrants ayant transité par l’Amérique centrale et la frontière mexicaine.Au cours des dernières années de nombreux haïtiens ont émigré vers l’Amérique centrale, notamment le Brésil et le Chili, dans l’espoir de rallier les Etats-Unis en passant par le Mexique. Le président des Etats Unis, Donald Trump, a promis d’expulser jusqu’à trois millions de clandestins et de construire un mur à la frontière du Mexique pour endiguer l’immigration. A la fin de 2016, l’administration de Barack Obama a décidé que les Haïtiens ne rentraient plus dans le cadre du Temporary Protection Status (TPS).Plus de 1 600 migrants ont été déportés depuis la reprise des déportations en septembre 2016.Les déportations avaient été interrompues en octobre suite au passage de l’ouragan Matthew. Au cours des derniers mois il y a eu une accélération du processus de déportation.Tandis que 267 haïtiens avaient été déportés en janvier 2016, plus de 4 000 sont concernés par les déportations au début de cette année. Les haïtiens bénéficiant déjà du TPS continueront à en bénéficier jusqu’en juillet 2017. En 2012, environ 600.000 citoyens d’Haïti avaient migré aux Etats-Unis, pour la plupart en Floride, selon l’institut Migration Policy. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité