Les finances haitiennes monitorées par le FMI

301

7 ans après son dernier programme en Haïti, le Fond Monétaire International (FMI) relance son Staff Monitored programme (SMP). Les autorités haitiennes avaient déjà donné des gages de bonne conduite en publiant un budget conforme aux recommandations du staff technique du FMI. De plus le gouvernement promet d’achever l’audit financier dans le cadre des dépenses du Covid 19.


Le grand Argentier de la République, M. Michel Patrick Boisvert, a révélé les engagements du gouvernement dans le cadre de ce programme.
Les autorités haitiennes entendent contenir le déficit budgétaire à 1.5% du PIB en 2021 -2022. Il devra être stabilisé autour de 2.8% à moyen terme.


De plus le financement de la Banque Centrale sera plafonné autour de 2.2% du PIB en 2021-2022 et stabilisé à moyen terme à 2%.


Les autorités haitiennes s’engagent également à éliminer les subventions au carburant lorsque les programmes sociaux auront porté des résultats probants.
D’autres part toutes les activités du FAES seront prises en compte dans le cadre du budget à moyen terme.


Le ministre Boisvert a expliqué que le le gouvernement s’est engagé à développer des filets de sécurité sociale.
Enfin le gouvernement promet de développer la bonne gouvernance, la transparence et la reddition de compte.
Dans le cadre de cet aspect l’ensemble des contrats et concessions seront publiés et des informations communiquées sur les bénéficiaires.

LLM / Métropole Haïti