Les gangs continuent d’étendre leurs tentacules

391

La semaine a débuté à Port-au-Prince dans un contexte de tension dans plusieurs quartiers de la ville.

Bien qu’aucune information précise n’ait été communiquée, des habitants de ces zones munis d’armes blanches ont accompagné les policiers pour combattre les gangs armés qui semblent vouloir assiéger ces quartiers. Cependant, lors d’une conférence de presse, Garry Desrosiers n’a pas encouragé cette pratique.

À Meyotte, dans la commune de Pétion-Ville, les gangs ont déjà fait des victimes parmi la population. Les policiers sont sur place pour combattre les groupes armés.

La situation s’aggrave à Source Matelas, dans la commune de Cabaret, où plus d’une soixantaine de personnes ont été tuées en moins d’une semaine. De plus, les gangs armés ont incendié de nombreuses maisons, laissant de nombreux habitants sans abri. Le porte-parole a indiqué que des informations sont actuellement collectées et a évoqué plusieurs facteurs qui entravent l’action des policiers sur place.

Gary Desrosiers souligne qu’il ne s’agit que d’informations partielles et que les opérations policières se poursuivent dans toutes les zones occupées par les bandits armés. De plus, de plus en plus d’habitants des quartiers touchés se regroupent pour former des brigades d’autodéfense afin de faire face aux gangs.

Publicité