Les gangs verrouillent la capitale

194

La région métropolitaine de Port-au-Prince est verouillée depuis les 5 dernières semaines.
La nouvelle épisode de Peyi lok empêche la circulation des véhicules.


Au nord, à partir de Canaan il est très difficile de joindre la capitale.
À certains endroits après Croix des Missions et Cazeau il faut prendre la route à pied. Impossible de franchir les barricades gardées en certain endroits par des individus armés.


Au sud, à Martissant, la mainmise des gangs est total.
Les gangs de Village de Dieu et de Grand Ravine autorisent la circulation des véhicules les vendredis, samedis et dimanches.
Durant les jours de la semaine il faut se réfugier dans les mornes de Saint Jude et Saint Roc pour rallier la péninsule du sud.


Des tonnes de détritus et d’alluvions bloquent également les routes à partir du portail Léogane.


En outre le bord de mer est contrôlé depuis Lafiteau jusqu’à Martissant par des bandits alliés de Village de Dieu.
D’autres part les mornes de Kenskoff et Laboule font partie du repaire de Ti Makak. Un peu plus au nord c’est le gang de Vitelhomme Innocent qui impose sa loi dans le quartier de Pernier.


Les Port-au-Princiens sont pratiquement en résidence surveillée.
Ils ne sont pas libre de leur mouvement.

LLM / Métropole Haïti