Les haïtiens continuent d’emprunter le chemin de la mer à leur risque et péril

97

En début de semaine six (6) haïtiens ont péri noyé du côté de la Grande Inague non loin des Bahamas quand le voilier qui les transportait a fait naufrage. Selon des bahaméens qui ont participé à l’opération de sauvetage, entre 8 et 78 des voyageurs clandestins haïtiens pourraient être portés disparus. Les 69 autres réfugiés qui se trouvaient a bord du voilier ont été secourus par les gardes côtes bahaméens. Les réfugiés haïtiens secourus en mer affirment avoir passé près d’une semaine sans nourriture, sans eau. Ces boat people haïtiens ont été pour la plupart placés dans un camp en attendant leur déportation en Haïti. Selon le Miami Hérald, le gouvernement bahaméen a été informé de cet accident mardi dernier. Un groupe de réfugié haïtiens avait été remarqué dans une petite ville proche de Great Inagua aux Bahamas. Les haïtiens interceptés par les autorités bahaméennes se sont gardées de dire de quelle région ils étaient originaires toutefois selon les gardes côtes Bahaméens ils seraient originaires des régions du Nord d’Haïti. Les autorités bahaméennes soulignent au Miami Hérald que ces haïtiens tentent toujours d’atteindre les côtes de la Floride en passant par les Bahamas dans le cadre de ses voyages clandestins. A noter qu’il ne se passe désormais une semaine sans que des haïtiens ne soient pas interceptés en mer par les gardes côtes américains ou bahaméens. Une situation qui traduit l’état de misère que vit le pays. Interrogés au moment de leur rappartiement en Haïti ces réfugiés se déclarent toujours prêts à renouveler l’expérience en raison disent-ils de l’aggravation de la situation économique du pays.