Les haïtiens doivent faire leur mea culpa,  dixit Mme Manigat 

392

Le conseil des ministres a adopté, le mercredi 4 octobre 2023, une résolution approuvant le déploiement d’une mission multinationale autorisée par le conseil de sécurité des Nations unies.

 Le Premier Ministre haïtien, M.  Ariel Henry,  s’est gardé de faire des commentaires sur la force étrangère.  C’est la présidente du Haut Conseil de la Transition (HCT),  Mme Myrlande Manigat,  qui a justifié le déploiement de la force multinationale.

 Mme Manigat a une fois de plus exprimé sa tristesse face au désarroi de ses compatriotes soumis à la terreur des gangs.  Des gens abandonnent leur maison pour fuir sans savoir où aller.  Certains se sont réfugiés chez des parents,  dans des écoles,  dans des églises et même dans des cimetières avec leurs enfants,  a rappelé Mme Manigat faisant valoir que cette souffrance qui a poussé l’ONU à prendre les choses en main. 

Les haïtiens sont responsables de la situation actuelle a expliqué Mme Manigat dans une démarche didactique. Nous devons faire notre mea culpa,  a t-elle martelé.

Toutefois Mme Manigat aurait souhaité que la communauté internationale apporte une aide financière pour aider les institutions à rétablir l’ordre. De l’avis de l’ex Première Dame une infirme partie, des dizaines de milliards  accordée à l’Ukraine aurait permis le relèvement d’Haiti. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité