Les magistrats haitiens forment une association pour valoriser la profession

134

Beaucoup de juges ont décidé de se regrouper en association afin de promouvoir le respect de la magistrature .Ils ont lancé , le jeudi 30 janvier 2003, l’Association Nationale des Magistrats Haitiens (ANAMAH) à l’occasion de la tenue de leur premier congrès. L’ANAMAH se donne pour mission de valoriser la fonction de magistrat , défendre les intérêts des juges et travailler à l’indépendance du Pouvoir Judiciaire en Haiti . Mais , pour atteindre cet objectif , la tâche s’annonce difficile car il y a beaucoup d’obstacles à surmonter. Pierre Josiard Agnant, juge du Tribunal de Première Instance , membre du comité d’initiative de l’ANAMAH cite entre autres des problèmes d’ordre financier , infrastructurel et administratif qui empêchent à la justice haitienne d’être une référence. Les juges qui participaient au premier congrès de l’association placé sous le thème  » la magistrature pour exister doit s’organiser  » ont acueilli la démarche avec satisfaction et soutiennent que l’ANAMAH peut devenir un outil de valorisation de la magistrature . Durant les deux (2) jours du congrès, les débats portent sur la question d’indépendance du Pouvoir Judiciaire et la crise dans le système . Lors de la clôture de l’assemblée , ce vendredi 31 janvier 2003 , le comité directeur élu de l’Association Nationale des Magistrats Haitiens sera connu . L’ANAMAH se propose de couvrir les quinze (15)juridictions du pays .