Les médecins haitiens en congrès se penchent sur les infections

298

Le congrès de l’Association Médicale Haïtienne (AMH) s’est ouvert le mardi 9 avril 2002 à l’hôtel Montana où se déroulent les travaux en atelier pendant quatre (4) jours. Les discussions seront articulées autour du thème :  » Haïti 2002: actualité en infectiologie”. Du mercredi 10 avril au samedi 13 avril, les maladies infectieuses et leurs vecteurs de transmission seront d’actualité. Des médecins américains, européens, africains et caraïbéens invités par leurs confrères haïtiens tablent sur l’infectiologie dans tous ses aspects. D’une part, Haïti qui ne jouit pas d’un environnement salubre représente un véritable laboratoire de recherches sur les microbes et virus. D’autre part, la population haïtienne qui fait face à des problèmes chroniques de malnutrition , réagit difficilement aux infections. Donc, une bonne connaissance du milieu permet non seulement de comprendre la nature du problème mais également d’apporter une réponse adéquate. Outre le thème central “ Haïti 2002: actualité en infectiologie”, les participants abordent d’autres sujets importants. Ce congrès sera également un espace de réflexions pour évaluer la médecine haïtienne au regard des nouvelles techniques mises au point dans les autres pays de la région. A en croire le docteur Yolène Suréna, les professionnels de la santé haïtiens ont fait des progrès considérables ces dernières années. Et sur le plan international, la Communauté médicale haïtienne bénéficie d’une bonne presse , affirme le docteur Suréna qui précise que les médecins haïtiens privilégient la prévention comme l’un des moyens les plus efficaces pour éviter le développement de bon nombre de maladies infectieuses. Depuis quelques temps, nos professionnels de la santé encouragent et participent aux campagnes d’information et d’éducation ciblant la population. En marge du congrès, les questions telles la qualité des soins dispensés et le coût des traitements devraient être abordés. En Haïti et partout ailleurs, la prise en charge médicale coûte cher, souligne le docteur Yolène Suréna. Le congrès de l’AMH se situe dans le cadre de la formation continue des médecins haïtiens en particulier ses membres. A l’issue de ce forum des résolutions seront adoptées en vue de contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires de la population.

Publicité