Les négociations politiques en Haïti sous la menace de tensions croissantes

216

La séance plénière entre le Groupe de Kingston, les signataires de l’Accord du 21 décembre 2022 et les membres du Groupe des Éminentes Personnalités (GPE) de la CARICOM débute le vendredi 8 décembre et sera scrutée attentivement jusqu’au 14 décembre. Cependant, des sources anonymes font état de tensions grandissantes lors des négociations, principalement liées aux controverses entourant le « Projet de cadre transitionnel pour Haïti » soumis par le GPE.

L’Accord Montana, un acteur clé, critique vigoureusement le projet, le jugeant inacceptable. Jacques Ted Saindic, signataire de premier plan dudit accord a déclaré que ses collègues n’entendent pas négocier avec le premier Ministre Ariel Henry qui, selon lui, a échoué après plus de deux ans au pouvoir. La seule solution possible à la crise actuelle passe par le départ sans condition du Dr Henry et la formation d’un nouveau gouvernement, a-t-il poursuivi.

Les membres de l’Accord Montana dénoncent un manque de respect envers la dignité du peuple haïtien de la part de la communauté internationale. En revanche, le gouvernement américain apporte son soutien aux efforts de la CARICOM, considérant cela comme un pas vers un dialogue constructif au profit des Haïtiens, selon un tweet du Secrétaire adjoint pour la région, Brian A. Nichols.

Entretemps, les observateurs estiment que la proposition des Éminentes Personnalités semble dévier de son rôle de facilitateur neutre des négociations, mettant en lumière une volonté présumée de renforcer les pouvoirs du Premier Ministre.

Jeudi, la délégation de la CARICOM a échangé avec des représentants de la société civile pour élargir la participation à la résolution de la crise haïtienne. L’objectif ultime de ces discussions est de combler le vide institutionnel au-delà du 7 février 2024 et de créer les conditions nécessaires pour l’organisation des prochaines élections.

La situation demeure tendue, alimentant l’espoir que malgré les défis, les négociations aboutiront à un accord équilibré répondant aux besoins du peuple haïtien tout en préservant les principes de justice et de démocratie.

Marvens Pierre

Publicité