Les policiers exigent des changements

487

Les policiers haïtiens ont formulé clairement leurs revendications afin de combattre la violence des gangs.
Lors de leur mouvement de protestation, hier dans les rues de la capitale, les policiers ont réaffirmé que leur détermination à combattre les gangs qui sèment le deuil dans les familles.
Ils exigent deux hélicoptères de combat, des munitions et des armes guerre.
Ils révèlent que les munitions qu’ils reçoivent lors des opérations sont inférieures à une vingtaine tandis que les bandits disposent de munitions par milliers.


Les policiers ne supportent plus le regard des citoyens qui les considèrent comme des feneiant.
Les policiers veulent en découdre avec les bandits mais doutent de la volonté des autorités gouvernementales et policières.


Ils exigent désormais que des membres du haut état major conduisent les opérations sur le terrain. Au cours des dernières semaines des policiers ont dénoncé des directeurs centraux qui n’avaient jamais été sur le terrain et ne peuvent diriger une opération.
Ceux qui ne peuvent commander une troupe d’élite doivent être limoger du haut commandement, insiste un porte parole des policiers.


Le porte parole de la Synapoha, Lionel Lazare, réclame des changements dans le meilleur délai au sein de la hiérarchie policière arguant de l’urgence de remettre les policiers en confiance.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité