Les routes sont désormais dangereuses pour les bandits

350

Les routes ne sont plus safe pour les bandits.
Au cours de cette semaine les bandits des gangs de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont reçu des alertes annonçant que les routes sont devenues dangereuses pour eux aussi.


Les forces de l’ordre ont réalisé plusieurs coups de filet.
Dans la zone du Stade Silvio Castor, un véhicule, utilisé pour transporter des rancons à village de Dieu, a été saisi par les policiers.


Plusieurs opérations ont été réalisées à la Croix des Bouquets dont l’une s’est soldée par la mort de Collègue, chef de l’une des ramifications de 400 Marozos,


Les forces de l’ordre ont également réalisé une opération et saisi des armes et matériels dans la résidence de Pierre Grunter, à Turgeau. Entre temps il s’est rendu à la Police judiciaire tout en clamant son innocence.


La libération de 6 otages du gang de Collègue est l’événement le plus important. Au moins 3 des personnes séquestrées étaient déshydratées, a laissé entendre le porte parole de la Police, M. Gary Desrosiers.


Des réactions prouvent que les citoyens semblent ne plus être apeurés par les bandits. Des résidents de Delmas ont failli lyncher un entrepreneur haïtien soupçonné à tort d’être un kidnappeur. Les forces de l’ordre sont intervenues à temps pour récupérer un des membres de la famille Brant après une course poursuite.


Ils s’agit de véritables alertes pour les bandits qui doivent comprendre qu’ils ne dominent plus sur la capitale.
Les policiers et les citoyens semblent se réveiller de leur torpeur.

LLM / radio Métropole Haïti