Les sénateurs de l’opposition annoncent le boycott de l’assemblée nationale

122

Plusieurs sénateurs de l’opposition affichent leur opposition à la convocation en assemblée nationale du 31 août 2012.Interrogé par des journalistes, les sénateurs dont le premier secrétaire du bureau du Sénat, Steven Benoît, s’étaient dits surpris par cette convocation. La quasi-totalité des sénateurs de l’opposition préviennent qu’ils ne permettront pas d’obtenir le quorum des 2/3 nécessaire à l’assemblée nationale. Le sénateur Francisco Delacruz (OPL) confirme qu’il ne participera pas à la séance en assemblée nationale. Il critique l’incohérence du président du Sénat, Desras Simon Dieuseul, qui avait quelques semaines auparavant constaté l’impossibilité de tenir une séance en assemblée. C’est également l’avis du sénateur Melius Hyppolite (OPL) qui déplore la précipitation du président du Sénat dans cette convocation.Faisant remarquer qu’une concertation doit être un préalable à la tenue de l’assemblée nationale, M. Hyppolite assure qu’il sera impossible d’obtenir le quorum. Il n’y aura pas de séance en assemblée nationale sur le dossier du CEP, prévient le sénateur Wesner Polycarpe.Il rappelle que les parlementaires de l’opposition sont disposés à participer à une séance en assemblée nationale sur d’autres thèmes.M. Polycarpe et son collègue Moise Jean Charles annoncent qu’ils boycotteront la séance en assemblée nationale du 31 août 2012. Entre temps cette séance pourrait être l’une des dernières de la chambre basse. Les députés sont sur le point de clore les travaux de la deuxième session ordinaire de cette année législative.Les députés partiront en vacance le deuxième lundi de septembre 2012. LLM / radio Métropole Haïti