Levée de la grève de la faim au Rectorat mais ce n’est pas fini…

133

Les grévistes de la faim, membres du Comité Inter-Faculté (CIF), ont mis fin à leur mouvement, le mardi 30 juillet 2002, au Rectorat. Les étudiants du CIF affirment que leurs revendications ont été en partie satisfaites. Cependant ils menacent de prendre en otage une faculté pour la poursuite du mouvement. Le Rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) ressemblait à une maison sinistrée . Dix (10) heures , une ambulance de l’hôpital général est stationnée dans la cour du bâtiment et l’un après l’autre, les étudiants grévistes du Comité Inter-faculté (CIF) sont embarqués pour être transportés à l’hôpital général. Le CIF réunit la presse pour annoncer la levée officielle de la grève de la faim et le dirigeant de cette organisation , Prince Guichard, se dit satisfait des résultats obtenus notamment l’engagement du gouvernement à mettre sur pied un conseil exécutif provisoire représentatif . La carte de la grève de la faim est épuisée mais le CIF annonce que le combat se poursuivra sur un autre plan et dans un autre bâtiment, d’ici la semaine prochaine. Le Comité Inter-Faculté (CIF) annonce les couleurs en se disant prêt à affronter les autres groupes d’étudiants qui ont exprimé leur désaccord avec le mouvement contre le recteur sortant , Pierre Marie Paquiot . Avant de partir, les dirigeants du CIF avaient invité le juge de paix de la section Est , Marcelle Casséus , à faire l’état des lieux .