L’excès de vitesse provoque un drame

265

L’excès de vitesse semble être la cause de l’accident tragique survenu le 28 avril 2021 entre les quartiers de Cariesse et Williamson dans la commune de l’Arcahaie.


C’est ce qui ressort des informations collectées par le juge de paix ayant réalisé le procès verbal de l’accident.
Le juge a interrogé le seul survivant du minibus qui aurait fait état d’une conduite agressive du chauffeur du bus.


Les chauffeurs auraient perdu le contrôle de leurs véhicules notamment en raison d’une averse.


Les minibus, appelé papadap, sont réputés pour leur capacité à effectuer de long parcours en peu de temps.
Ces minibus transportant 15 personnes filent à vive allure sur les routes nationales.


Le directeur de l’ONG Stop Accident, M. Garnel Michel, affirme que l’averse pourrait être considérée comme la première cause de l’accident.
Il souligne que la pluie réduit la visibilité et empêche aux pneus d’adhérer à la chaussée.
Il considère cet accident comme une catastrophe et insiste sur la nécessité pour les autorités d’exercer un contrôle stricte sur les routes afin de sauver des vies.


Il s’agit de victimes innocentes, a dit M. Michel faisant valoir que les passagers n’avaient pas le choix.
Ils sont montés dans le minibus qui était prêt à partir, ajoute t-il.


Ironie de l’histoire le seul survivant du minibus , Édouard Valérie, qui est le chauffeur assistant, se trouvait, là où il ne fallait pas, sur l’échelle arrière du véhicule.

LLM / radio Métropole Haïti