L’OPC exige une enquête sur de violences policières qui auraient commises contre des manifestants

222

Il n’y a pas eu de plainte déposée contre les agents des forces de l’ordre suite aux dernières manifestations émaillées de violences selon l’inspection générale de la police. Le commissaire Marc Wilkens révèle par contre que l’office protection citoyen a adressé une correspondance à l’IGPNH pour que des enquêtes soient ouvertes sur l’action des policiers ces derniers jours. Lors d’une conférence bilan ce lundi, le porte parole de l’IGPNH a révélé qu’au mois de novembre, 3 policiers ont été assassinés et que des mesures disciplinaires ont été prises contre un agent de l’UDMO pour agression physique. Le commissaire divisionnaire Marc Wilkens Jean a également précisé que 599 dossiers ont été traités et transférés à la direction générale de la police. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité